Vers une mise à échelle du SAPR

ANAFIC 14 août 2020

Vers une mise à échelle du SAPR

L’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locale (ANAFIC) a mis en place le Système d’Alerte Précoce et de Réponses rapides  à titre expérimental dans sept (7) communes (Kolaboudji, Kamsar, Mankountan, Doupourou, Boffa et Sangaredi ) dans la région de Boké.

Financé par la Banque Mondiale, le SAPR est un dispositif de veille pour la prévention des conflits sociaux qui affectent la bonne marche des activités. Dans cette phase pilote, Sangaredi apparaît comme la commune rurale qui s’est le mieux illustrée dans la maîtrise de l’approche avec 98 réponses pour 207 réclamations comme le confirme ci dessous le superviseur national du SAPR.

 

« A Sangarédi les conflits sont souvent entre les agriculteurs et les éleveurs. Il y a également les conventions minières entre les sociétés et les communautés qui sont sources de conflits. Je vis au sein de la communauté et je travaille avec 18 relais dans mon secteur. Dès qu’il y a un problème, nous le remontons auprès des services de l’ANAFIC et la solution est trouvée avec les autorités locales » Aguibou Coumbassa, moniteur du district de Tchiankounaye à Sangaredi.

Sur la droite, l’animatrice Bah Fatoumata Dioulé filtre une alerte

L’ONG   WANEP assure le déploiement de l’approche à travers des moniteurs formés pour être à l’écoute des citoyens et alerter les autorités locales sur d’éventuelles mésententes et parfois de crise comme ce fut récemment le cas à Kolaboui. Dans cette localité le siège de la commune a été saccagé en 2017.

L’approche sera déployée dans toutes les communes rurales au regard des résultats obtenus à l’issue de la phase pilote entamée en février 2019.

 

 

« Pour notre plan d’action de mise à l’échelle du SAPR, nous avons obtenu le soutien de la Banque Mondiale, notre partenaire financier » affirme Sarifou Diallo, Superviseur SAPR à l’ANAFIC

Le SAPR passe à la vitesse supérieure pour une mise à échelle sur les 337 communes rurales et urbaines de la Guinée.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *