Retour à l’école pour les élus locaux de Conakry

ANAFIC 22 juin 2020

Retour à l’école pour les élus locaux de Conakry

A cheval, pour les défis de la décentralisation, Le ministère de l’Administration du Territoire et de la décentralisation arme les maires, les conseillers et les secrétaires généraux. Du 18 au 20 juin 2020, un atelier de formation a été organisé au profit des élus à Coyah.

Animé par le centre de Sérédou, cette formation de trois jours avait pour but le but était de renforcer leurs capacités en leadership et en management et aussi un apprentissage de l’alphabet de la gouvernance locale participative. Elle vise à faire des élus locaux de véritables acteurs du développement local comme le stipule code des collectivités.

 Le commandement local reste aujourd’hui l’un des maillons fort de la gouvernance territoriale participative. La maitrise des principes de gestion des affaires des collectivités est une nécessité pour les responsables locaux.

A Coyah, les Maires des cinq communes de Conakry comme Madame Aminata TOURE ou encore Monsieur Mamadouaba Tos CAMARA et les cadres des services déconcentrés, ont approfondi leurs connaissances sur l’élaboration du budget communal, le leadership, le management et la communication pour le développement des collectivités.

D’après Monsieur Koïkoï BEAVOGUI, Directeur National du Centre de Sérédou, cette formation est nécessaire car elle permettrait d’éviter les conflits de compétences. Il poursuit en ces termes : ‘’ Il est primordial d’expliquer le rôle et les responsabilités de chaque acteur au niveau des communes car ces derniers ne savent pas réellement leur rôle’’

Selon Monsieur Aziz DIOP, Préfet de Coyah, la formation vient à point nommé pour encore, insister sur le leadership et l’accompagnement des populations dans leur effort de développement.

Le Directeur de Cabinet du Gouvernorat de Conakry, Monsieur Mondjour CHERIF, salut à son tour cette initiative. D’après lui, c’est un intérêt réel pour la ville de Conakry de voir les élus formés, outillés et espère qu’avec cette préparation capitale, les Maires pourront mieux s’adapter à la conduite des affaires locales.

La stratégie consiste à faire de ces élus locaux de véritables acteurs du développement capable d’impulser le développement à la base et consolider l’incarnation de l’autorité au bénéfice des communautés.

C’est toujours dans la dynamique de rendre effective l’autonomisation des collectivités locales, engagée par le Président de la République de doter celles-ci de moyens efficaces pour leurs développements. C’est ainsi que fut créée l’ANAFIC pour les communes de l’intérieur du pays, et tout  récemment avec la création de AFICON pour la zone spéciale de Conakry.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *