L’ANAFIC forme des conseillères communales en français administratif

ANAFIC 5 septembre 2020

L’ANAFIC forme des conseillères communales en français administratif

Dans le cadre de l’exécution de sa mission d’accompagnement des collectivités locales, l’Agence Nationale de Financement des Collectivités locales (ANAFIC), a organisé une formation à l’intention des femmes conseillères communales des régions de N’zérékoré, Faranah et Kankan.

Cette formation s’est tenue au siège de l’ANAFIC du 25 au 29 août a pour objet de renforcer les capacités des conseillères communales en français administratif, techniques de rédaction de procès-verbaux, lettre administrative et la prise de note en autres.

 « Cette formation porte essentiellement sur le français administratif. Elle a quatre sous-thèmes fondamentaux dont des actions liées à des rédactions des lettres administratives, la prise des notes et des outils utilisés en matière d’élaboration des procès-verbaux au niveau des différentes réunions auxquelles elles participent. Il y a un autre sous-thème qui est extrêmement important : c’est le renforcement des capacités qui permet de savoir comment bien expliciter ses idées pour convaincre son interlocuteur. Les conseillères peuvent éprouver des complexes liés assez souvent aux difficultés de communication. » Selon le responsable de la formation au sein de l’ANAFIC, Dr Laye Camara,

 Pool ANAFIC /Institut français

L’objectif est de doter les conseillères communales des capacités qui leur permettent de mieux se positionner au sein de la commune. Elle peuvent s’affirmer en tant que leader à travers la qualité des documents qu’elles produisent et des discours qu’elles tiennent a confié la directrice des cours de l’institut français.

 

Il s’agit surtout de permettre aux femmes élues locales de mieux participer à la prise de décisions au niveau des communes et de pouvoir aussi rendre compte sans difficulté par écrit ou oralement des missions auxquelles elles ont participé.

L’activité est arrivée à point nommé parce que la formation des élues fait partie des 14 compétences des collectivités locales selon la 4ème vice-maire de la commune urbaine de Kankan Mme Doumbouya Aminata Doumbouya.

« Cette formation m’a donné plus de vision sur ma mission de conseillère communale » a-t-elle confié.

La représentante de la région de Faranah, Mme Selly Ly, conseillère communale de Dinguiraye envisage déjà une action de restitution.

 « Maintenant que je me suis familiarisée avec le français administratif, je sors avec beaucoup d’acquis et  je prête à l’action. Ce faisant, je pourrai m’impliquer avec une plus grande confiance.  Je partagerai cette expérience avec les autres conseillères », a-t-elle témoigné.

Une fois retournées à la base, elles comptent partager leurs expériences avec leurs collègues de la commune.

Pour Mme Thérèse Millimono, la parole est libérée pour l’élue locale quelle est. Elle se dit prête à s’investir davantage dans les actions de la commune de Guéckédou avec une contribution de qualité.

La Formation des conseillères communication découle d’une série de formations sur le même thème en collaboration avec l’institut français de Guinée.

En Guinée le taux de femmes dans les instances de prises de décisions reste encore faible. Au sein des conseils communaux seulement 16% de conseillers sur 6819 sont des femmes et 19% ont la moyenne d’âge de 40 ans.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *