La capacité d’intervention des ADL renforcée

ANAFIC 11 octobre 2020

La capacité d’intervention des ADL renforcée

C’est sur sa moto fraichement livrée que Sékou Philo Camara, Agent de Développement Local de la commune Sougueta  –  65 mn de Kindia-   exécutera désormais sa mission d’appui. Pour jouer son rôle d’appui technique à la collectivité de Souguéta, il doit assurer une présence continue auprès de ses  22 districts.

Ce précieux équipement, lui permettant de mener à bien sa mission le réjouit. « La moto facilite mon travail. Avant, il fallait que je quitte la collectivité pour aller au centre-ville pour faire imprimer les PV de réunion au bureau régional de l’ANAFIC ou dans un cyber » témoigne Sékou.

Sékou Philo Camara, ADL de Souguéta

 

 

Le même sentiment anime les 216 autres agents de développement local bénéficiaires qui ont reçu à la fois des motos et des ordinateurs dans le cadre de leur mission.

D’une commune à un district, il faut parfois parcourir 15 à 20 km sur des routes parfois pénibles.  Ces motos permettront aux ADL de maintenir la proximité indispensable dans la prise en compte des exigences des populations au niveau locale.

 

 

 

Dans la commune Kokota, Préfecture de Lola dans la région de N’zérékoré, Gopou Ninahara vient de faire signer aux 17 conseillers le PAI de l’année dans un délai record. « Ici, je couvre 9 districts et les districts ne sont pas si proches les unes des autres. Grâce à ma moto j’ai pu rejoindre les 17 conseillers chaque conseiller pour obtenir sa signature. L’ordinateur aussi est un outil indispensable dans la réussite de ma mission. Désormais, la rédaction des rapports et l’impression de document administratifs deviennent plus interactif ».

Maurice Keita, ADL de Ourékaba

La mise à disposition de ce matériel roulant et informatique revêt une importance capitale pour le personnel communal.

Pour Maurice Keita, ADL de Ourékaba dans la région de Mamou, les interventions sur le terrain deviennent plus faciles et l’ADL devient plus proches des communautés au regard sa mobilité.

« La commune de Ourékaba est une commune de convergence et donc très importante. Pour être à l’écoute de 13 collectivités composées de 57 secteurs, il faut du temps et de la présence dans la commune et ses recoins. C’est un gros coup de pouce ».

Il faut rappeler que cette mise à disposition des motos et de matériel informatique concerne les 217 nouveaux agents de développement local recruté par l’ANAFIC grâce au concours financiers de l’agence française de développement et de la banque mondiale en Guinée.

Ces agents de développement local relèvent des collectivités locales et donc la matérialisation d’une fonction publique locale.

Il faut rappeler que la remise des 217 motos et 337 ordinateurs a été faite le 22 septembre denier au siège du Ministère de l’Administration du Territoire à Conakry. Acheminé depuis cette date vers les sept représentations régionales de l’ANAFIC, le matériel a été remis au fur à mesure aux ayant droit.

 

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *