L’ANAFIC un bon levier de développement…

ANAFIC 7 avril 2021

L’ANAFIC un bon levier de développement…

Le Premier ministre Dr Kassory Fofana a présenté sa déclaration de politique générale ce mercredi 7 avril 2021 à l’Assemblée nationale.

Dans cet exercice, le premier ministre a mis en avant trois grandes priorités à savoir:  le développement à la base, l’agriculture et l’éducation.

Les Résultats obtenu par l’Agence Nationale de Financement des Collectivités (ANAFIC) sont confirmés par le premier ministre chef du gouvernement. Ci-dessous un extrait de son discours…

« Nous avons, par ailleurs, poursuivi des politiques publiques destinées à appuyer le développement à la base dans nos collectivités locales qui ont un impact visible sur la réduction de la pauvreté et des disparités régionales.

Par son approche inclusive, l’Agence nationale de financement des collectivités locales (ANAFIC) se révèle être, en effet, un puissant instrument de développement homogène de nos communes à l’intérieur du pays.

L’ANAFIC représente aujourd’hui un bon levier de développement d’infrastructures à l’intérieur du pays grâce à l’affectation décidée par Son Excellence Monsieur le Président de la République de 15% des revenus fiscaux tirés du secteur minier.

Le premier bilan des activités de l’ANAFIC, on le sait, ce sont plus de 800 infrastructures réalisées dans tout le pays.

Notre capitale, Conakry, mérite une attention particulière. Nous souhaitons offrir aux Conakrykas une ville propre, sécurisée et où il fait tout simplement bon vivre. Pour opérer cette transformation, nous avons décidé de mettre en place une structure spécifique.

A l’instar de l’ANAFIC, l’Agence de financement des communes de Conakry (AFICCON) que nous avons récemment créée, va assurer la mise en œuvre des projets de développement planifiés dans les communes de la capitale grâce à l’allocation de 10% des revenus fiscaux générés notamment par les services publics portuaires et aéroportuaires de Conakry.

Ainsi, les questions de police municipale, de salubrité publique et de tranquillité, d’aménagement de voirie, et plus généralement tout ce qui concourt à l’amélioration du cadre de vie dans la capitale, sera désormais pris en charge avec aisance par cette Agence.

La dynamique des programmes sociaux en cours est d’autant plus encourageante que la dernière enquête de pauvreté réalisée par l’Institut national de la statistique, avec l’appui technique de la Banque mondiale, révèle que la pauvreté a significativement baissé en Guinée de plus de 10 points depuis 2012 pour se situer à moins de 44% à fin 2019 ».

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *