APPEL A MANIFESTATION D’INTERET : RECRUTEMENT D’UN CABINET POUR LA FORMATION

Appel à manifestation d'intérêt ANAFIC27Mar
Par: ANAFIC 2

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET : RECRUTEMENT D’UN CABINET POUR LA FORMATION

Projet d’Appui à la Gouvernance Locale (PAGL)   Financement : Banque mondiale (IDA)- D445-GN

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET

Recrutement d’un cabinet pour la formation à l’initiation en informatique de 142 cadres (SPD/STD)

  1. CONTEXTE ET Justification :

Le Programme d’Appui aux Communautés Villageoises (PACV3) a apporté un appui logistique (motos), matériels informatiques (ordinateurs et accessoires) et la source d’énergie par panneaux solaires aux 33 Services Préfectoraux de Développement (SPD) du pays qui jouent un rôle prépondérant dans la mise en œuvre des activités du projet. Ils assurent, en collaboration avec les autres services techniques et administratifs de la préfecture, la promotion, l’assistance et le contrôle à posteriori des actions des collectivités locales.

A l’issue de la phase de consolidation du PACV3, le gouvernement guinéen a mis en place un mécanisme pérenne de financement de la décentralisation et du développement local basé sur le Fonds National de Développement local (FNDL) et l’Agence Nationale de Financement des Collectivités locales (ANAFIC) chargée de gérer ce fonds et accompagner les collectivités locales, sous la tutelle technique et administratif du Ministre en charge de l’Administration du Territoire et celle  financière du Ministre en charge du Budget. L’ANAFIC est dirigée par une Direction Générale et appuyée par Sept (07) Services Régionaux respectivement Boké, Faranah, Kankan, Kindia, Labé, Mamou et N’Zérékoré. Sa mission principale est le financement du développement par les collectivités locales, à travers le transfert de fonds à ces 337 Collectivités Locales soit 304 Communes Rurales (CR) et 33 Communes Urbaines (CU).

Pour lui permettre d’accomplir pleinement cette mission, l’ANAFIC est appuyé dans sa mise en œuvre par deux projets qui sont financés parallèlement par la Banque mondiale et l’Agence Française de Développement (AFD). Il s’agit respectivement, du Projet d’Appui à la Gouvernance Locale (PAGL) pour un montant de 40 millions USD et du Projet d’Appui à l’ANAFIC (PANAFIC) pour un montant de 10 millions d’Euros.

Actuellement, les différents acteurs en charge du Suivi-Evaluation et de gestion de la Base de Données au niveau préfectoral, régional notamment les cadres de SPD et SERACCO ne maîtrisent pas forcement l’outil informatique qui indispensable au bon fonctionnement du dispositif de suivi évaluation de l’ANAFIC et ceux du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) et départements sectoriels.

En 2020, il est également prévu d’améliorer la Base de Données (BDD) du dispositif de suivi-évaluation de l’ANAFIC et projets connexes qui sera réinstallée au niveau central, préfectoral et régional pour assurer le suivi des activités exécutées. Il existe au Bureau de la Stratégie de Développement (BSD) du MATD, une base de données pour le suivi des indicateurs de performances des structures administratives et des collectivités locales.

Aussi, il convient de rappeler que le PACV avait initié en 2017, la formation en informatique des cadres des SPD, SERACCO et du MATD. Les cadres actuellement en poste ont besoin d’être formé pour leur permettre de jouer efficacement leurs rôles (gestion et consolidation des données collectées par les collectivités locales) respectivement dans les dispositifs de S&E de l’ANAFIC et du MATD.

Ainsi, dans le cadre du Renforcement des institutions et des capacités pour une gouvernance locale inclusive et responsable « Composante 2 » du Projet d’Appui à la Gouvernance Locale (PAGL), a inscrit dans son Programme de Travail et Budget Annuel 2020, le renforcement des capacités des cadres des Services Préfectoraux de Développement (SPD), des cadres régionaux (chefs SERACCO et leurs assistants), des cadres des services centraux du MATD (DND, DNDL, BSD, etc.) et des Assistantes Administratives utilisées dans l’ANAFIC, en informatique (Windows, Word, Power Point, Excel et Internet).

Les présents termes de références visent à recruter un cabinet spécialisé en informatique pour assurer la formation de 142 personnes en informatique dont 99 au niveau préfectoral (SPD), 14 cadres au niveau régional, et 29 au niveau central (MATD, ANAFIC) utilisées dans le cadre de l’ANAFIC.

  1. OBJECTIFS :

La présente activité a pour objectif global d’initier et d’outiller 99 cadres des Services Préfectoraux de Développement (SPD), les 14 cadres de SERACCO, 10 Assistantes administratives du MATD au niveau central (DND, DNDL, BSD, etc.) et 19 Assistantes administratives et comptables utilisées dans le cadre de l’ANAFIC à l’utilisation de l’outil informatique. De façon spécifique, il s’agit de :

  • Renforcer la capacité des 142 cadres dont 99 au niveau préfectoral (SPD), 14 au niveau régional et les 29 au niveau central (ANAFIC, DND, DNDL, BSD, etc.) à utiliser convenablement l’outil informatique (Windows, Word et Excel) ;
  • Redynamiser le fonctionnement des Services Préfectoraux (SPD) et régionaux afin d’améliorer la qualité de leurs services ;
  • Améliorer la capacité des cadres pour la gestion des données relatives aux résultats de la mise en œuvre des activités de l’ANAFIC et des projets.
  1. Résultats Attendus

A l’issue de cette activité, les résultants ci-dessous sont attendus :

  • 142 Cadres dont 99 au niveau préfectoral (SPD), 14 au niveau régional, et 29 au niveau central (ANAFIC, DND, DNDL, BSD, etc.) sont rendus capables d’utiliser convenablement l’outil informatique (Windows, Word et Excel) ;
  • L’exploitation des bases de données relationnelles de suivi évaluation de l’ANAFIC et du MATD est facilitée pour les futurs utilisateurs ;
  • Le fonctionnement des Services Préfectoraux de Développement (SPD) est redynamisé et la qualité des services est améliorée ;
  • La gestion des données relatives aux résultats de la mise en œuvre des activités de l’ANAFIC et du MATD est améliorée.
  1.   Public Cible

Sont intéressés par cette formation, les catégories de personnes ci-dessous :

  1. Participants au niveau central :
Directions/Services Nombre des participants
1 Direction Nationale de la Décentralisation (DND) 3
2 Direction Nationale de la Décentralisation et du Développement Local (DNDL) 3
3 Bureau de la Stratégie de Développement (BSD) 3
4 Direction des Ressources Humaines (DRH) 2
5 Etat Civil 1
6 Direction Nationale de l’Administration du Territoire (DNAT) 2
7 SERPROMA 1
  Sous Total 15
  • Participants au niveau régional :
Services Nombre des participants
2 Chef SERACCO et son Assistant des sept (7) régions administratives 14
  Sous Total 14
  • Participants au niveau Préfectoral (SPD):
Fonctions Nombre des participants
1 Directeurs Micro-Réalisation (DMR) 33
2 Chargés de l’Organisation des Collectivités (COC) 33
3 Directeurs Préfectoraux du Plan et de Développement (DP-PD) ou leurs Assistants   33
  Sous Total 99
  • Assistantes utilisées dans le cadre de l’ANAFIC :
Fonctions Nombre des participants
1 Assistantes administratives des SRA    7
2 Assistantes de la direction générale de l’ANFIC     7
  Sous Total 14

Soit un effectif total de 142 participants dont 128 cadres de l’administration et 14 assistantes de l’ANAFIC.

  • Stratégie de la formation

Pour obtenir les résultats escomptés, la stratégie suivante sera développée :

  • Organisation de sessions de formation des cadres

La formation se déroulera autour des modules ci-dessous :

  • Environnement d’un ordinateur et système d’exploitation Windows 10 ou plus récent ;
  • Traitement de texte avancé avec Microsoft Word 2016 ou plus récent ;
  • Tableur avancé avec Microsoft Excel 2016 ou plus récent ;
  • Formation des cadres des SPD et SERACCO

Pour permettre qu’ils soient dans leur contexte de travail, la formation des cadres des 33 SPD se fera sur site (préfecture). Elle sera organisée en trois (3) sessions de 10 jours chacune. Les cadres des SERACCO de Boké, Kindia, Mamou, Labé, Faranah, Kankan et N’Zérékoré, seront formés avec ceux du SPD des chefs-lieux de régions administratives. Une programmation des SPD sera établie à cet effet encore avec l’ANAFIC.

Lisez la suite en cliquant sur le lien suivant ici

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *