KINDIA : le DG de l’ANAFIC clôture l’Atelier d’Orientation sur le SAPR

Spread the love

Du 20 au 22 juin 2024, La ville Kindia a accueilli l’atelier d’orientation sur le Système d’Alerte Précoce et de Réponse (SAPR), axé sur l’actualisation de la stratégie nationale de prévention des conflits et de renforcement de la citoyenneté. Organisé par Agence nationale de promotion de la citoyenneté et de la paix, cet atelier financé par l’ANAFIC à travers le soutien de la Banque Mondiale, a réuni divers acteurs, y compris des représentants Etatiques, des organisations de la société civile et des partenaires internationaux, pour discuter des mécanismes de prévention des conflits et renforcer la cohésion sociale en Guinée.

L’objectif de cet atelier est de fournir un appui à la mise en place d’un cadre approprié de prévention et de gestion des conflits.

De façon spécifique, cet atelier a parmi d’analyser les tendances et les facteurs de risque actuels en matière de gestion des conflits ainsi que des opportunités et les contraintes liées à l’opérationnalisation du SAPR ; de présenter les grandes lignes de la stratégie nationale ; de proposer une stratégie actualisée de prévention des conflits et de renforcement de la citoyenneté en tenant compte des tendances et les facteurs de risque actuels et d’élaborer le plan d’actions de la stratégie 2024-2028.

Le Système d’Alerte Précoce Réponse est un outil crucial pour la prévention des conflits, car il permet une anticipation et une réponse rapide aux signes avant-coureurs de conflits. Ce système repose sur l’engagement citoyen, l’inclusion, la responsabilité et l’anticipation.

L’initiative du SAPR en Guinée s’aligne sur l’Architecture Nationale de Paix et la stratégie de prévention des conflits développée par l’ex-Ministère de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté (MUNC). En 2018, la Banque Mondiale avait encouragé l’expérimentation de ce système dans sept collectivités locales de la région de Boké, reconnaissant l’importance de telles initiatives pour la sécurité humaine et la paix.

L’ANAFIC a intégré le SAPR dans son plan de travail annuel 2024, avec un accent particulier sur la coopération entre les divers acteurs à travers la Cellule de Travail Technique (CTT). Cette cellule joue un rôle clé en assurant la régulation et l’orientation des activités du SAPR, garantissant ainsi le partage proactif et régulier d’informations entre toutes les parties prenantes. Cela facilite une synergie d’action et une efficacité accrue des interventions dans le processus de prévention des conflits.

L’atelier de Kindia visait non seulement à renforcer les capacités des participants mais aussi à donner une nouvelle orientation aux organes locaux impliqués dans la mise en œuvre du SAPR. Les discussions et concertations permettront d’optimiser les efforts entrepris et d’adapter les actions aux réalités actuelles et aux priorités des nouvelles autorités en matière de cohésion sociale, paix, citoyenneté responsable et vivre ensemble.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *