Gouvernance locale : le premier Ministre lance officiellement le PAGL 2 

Le premier ministre chef du gouvernement, M. Bah Oury a procédé ce 14 mars 2024 au lancement officiel du de la deuxième phase Projet d’Appui à la Gouvernance Locale (PAGL2) financé par la Banque Mondiale à hauteur de 81 millions de dollars sur cinq années.

Mis en œuvre par l’Agence Nationale de financement des collectivités Locales (ANAFIC), le PAGL2 soutient une gestion plus efficace et responsable des fonds de développement local pour améliorer la prestation de services en Guinée, intégrer les mesures d’atténuation et d’adaptation au changement climatique dans la planification du développement local et améliorer l’engagement des citoyens et l’inclusion sociale.

Cette cérémonie de lancement de la deuxième phase du PAGL2 a connu les allocutions de monsieur le directeur général de l’ANAFIC, le représentant résident de la Banque Mondiale, le secrétaire général du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation et de son excellence monsieur le Premier Ministre.

La première phase du PAGL, financée à hauteur de 40 millions de dollars américains et mise en œuvre de 2019 à 2024 par l’Agence nationale de financement des collectivités locales (ANAFIC), a été un succès. C’est  ce qui motive la Banque mondiale à doublé l’enveloppe de son financement à l’endroit de l’Etat Guinéen.

Cette cérémonie revêt à nos yeux une importance capitale et multiforme, tant l’impact du PAGL1 a été significatif sur la gouvernance locale au cours des 5 dernières années a indiqué le directeur général de l’ANAFIC, Sékou Mawa Touré.

« Cette date constitue une étape historique dans la vie des collectivités locales, car elle est porteuse d’espoir et d’espérance pour nos localités décentralisées. »

Le partenariat entre la Guinée et la Banque mondiale date de plus de deux décennies et connait un réel essor. Un motif de satisfaction pour le secrétaire général du MATD, Moustapha Kobélé Keita.  Depuis près de 25 ans, la Guinée bénéficie de manière continue de l’accompagnement des partenaires techniques et financiers à l’effet de réduire les disparités locales et prévoir l’inclusion sociale. […] L’obtention de 81 millions de dollars US pour le PAGL est un succès dont nous devons nous réjouir et féliciter tous ceux qui ont participé à sa mise en œuvre selon M. Keita.

Moustapha Kobélé Keita a également exprimé sa satisfaction quant au renforcement des ressources allouées au PAGL dans sa deuxième phase : « Depuis près de 25 ans, nous avons toujours bénéficié de manière continue de l’accompagnement des partenaires techniques et financiers à l’effet de réduire les disparités locales et prévoir l’inclusion sociale. […] L’obtention de 81 millions de dollars US pour le PAGL est un succès dont nous devons nous réjouir et féliciter tous ceux qui ont participé à sa mise en œuvre. »

Le Représentant Résident de la Banque mondiale, Issa Diaw, a rappelé l’importance cruciale des initiatives locales dans le renforcement de la gouvernance et de l’inclusion sociale en Guinée.  « « Le PAGL2 capitalise sur les réalisations des 5 dernières années, mais avec des moyens accrus un financement jusqu’à hauteur de 81 millions de dollars. La deuxième phase du PAGL mettra l’accent sur l’intégration de la résilience climatique dans la planification du développement local en impliquant les communautés dans l’identification des impacts locaux du changement climatique et dans la mise en œuvre des mesures d’adaptation ».

Le premier ministre parrain de cette cérémonie de lancement officiel, a réaffirmé l’importance du rôle de l’ANAFIC dans la gouvernance locale et a insisté sur la nécessité d’une capacité administrative et managériale solide au niveau des collectivités locales. « Pour que cela puisse être effectivement possible, il faut que les gestionnaires au niveau de ceux qui seront élus ou ceux qui représentent les collectivités locales, soient d’une capacité administrative, d’une capacité managériale, d’une capacité en termes de gestion des ressources humaines sans reproches. »

C’est sur des mots de remerciements à l’endroit de la Banque Mondiale, que le premier ministre Bah Oury a déclaré officiellement lancé la deuxième phase du Projet d’Appui à la Banque Mondiale.

Outre les élus locaux, les représentants d’institution comme la HAC et la Cour des Comptes, du conseil économique et social, du conseil national de la transition, la banque centrales les gouverneurs de régions, les préfets, les secrétaires généraux de collectivités, les directions techniques des ministères sectoriel, les représentants d’ONG, les responsables des antennes régionales de l’ANAFIC étaient présents.

Il faut rappeler que le PAGL 2 soutient les collectivités locales, avec le développement d’outils participatif. Ces différentes composantes se penchent sur le soutien aux capacités nationales et locales pour une gestion efficace et responsable des ressources de développement local, l’amélioration des capacités nationales et locales pour un développement local résilient au changement climatique et le renforcement des mécanismes d’engagement inclusif des citoyens dans la gouvernance locale.

Le lancement de la deuxième phase du PAGL a été également l’occasion de remettre des kits solaires aux collectivités.

.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *