Financement du développement local : Une plateforme de la société civile du Burkina s’inspire du modèle guinéen

Spread the love

L’impact sociaux économique de l’exploitation minière sur les communautés des zones minières alimente de nombreux débats dans les pays producteurs des minerais. En Afrique comme en Guinée,  les Etats mettent en place des initiatives pour faire bénéficier les populations des ressources issues de cette exploitation.
Et de plus en plus, les pays africains privilégient la coopération sud-sud au regard de la similarité des réalités. C’est dans ce cadre que l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales (ANAFIC) a reçu ce mercredi 6 mars 2024 une importante délégation du Burkina Faso autour du modèle guinéen dans le domaine de la décentralisation et du développement local ; Et principalement de l’utilisation des fonds issus de l’activité minière.
Dirigée par M. Jonas Hion, président de la plateforme Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) du Burkina, la délégation était composée également d’un représentant de l’ONG OSFAM et de deux représentant des communautés impactées.


Le président de PCQVP partagé l’exemple du Burkina avec le Fonds minier de développement local (FMDL) alimenté, d’une part, par la contribution de l’Etat à hauteur de 20% des redevances proportionnelles collectées, liées à la valeur des produits extraits et/ou vendus, et, d’autre part, par les titulaires de permis d’exploitation de mines et les bénéficiaires d’autorisations d’exploitation industrielle de substances de carrières à hauteur de 1% de leur chiffre d’affaires mensuel hors taxes ou de la valeur des produits extraits au cours du mois.


Le Directeur Général de l’ANAFIC, M. Sékou Mawa Touré a présenté  l’ANAFIC et ses missions. En Guinée l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales est l’instrument unique de l’Etat chargé d’accompagner et de financer les collectivités locales. Parmi les fonds gérés par elle, nous comptons, le Fonds National de Développement Local (FNDL) alimenté par 15% des taxes minières conformément au code minier, Fonds de développement économique local (FODEL) destiné exclusivement aux collectivités impactées directement par l’exploitation minière et le Fonds de développement des Communes de Conakry alimenté par les taxes portuaires et aéroportuaires.


La délégation poursuit sa mission avec d’autres rencontres avec les organisations de la société civile de Guinée, le ministère des mines et de la géologie, le Conseil National de la Transition, et une visite de terrain dans la commune urbaine de Boffa.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *